Réseaux sociaux
Up

Galerie

Interview au « Graham Norton Show »

AccueilDossiersInterviews2007

Le 6 décembre 2007, Rihanna était invitée sur le plateau de la célébre émission « The Graham Norton Show ». Parmi les autres personnalités présentes, on trouvait Angellina Lawson, cuisinière britanique, et Marilyn Manson, qui ne semblait pas insensible au charme de la belle. Durant l’émission, Rihanna a parlé de sa tournée en Europe, ainsi que de son fameux micro « Bad Gal ». N’hésitez pas à remonter dans le temps et revisualisez son passage en cliquant ici (pour la première partie), et ici (pour la seconde partie).


Graham Norton: Mesdames et messieurs, Rihanna ! [Rihanna entre sur le plateau] Regarde-toi ! Tu es magnifique ! Bonjour chérie. Tu veux t’asseoir ? [en s’adressant à Marylin Manson et Nigela Lawson] Poussez-vous un petit peu. Assis-toi là, et voilà !

Rihanna: Salut tout le monde. Comment allez-vous ?

Graham Norton: Tu connais Marilyn ?

Rihanna: Oui ! Nous nous sommes rencontrés à l’étage.

Graham Norton: Et connais-tu Nigella-Ella-Ella ? [en reprenant les paroles de « Umbrella »] J’ai attendu toute la nuit pour dire ça ! Excusez-moi.

Marilyn Manson: Je peux m’asseoir au milieu ?

Graham Norton: Essaye plus tard, plus tard.

Marilyn Manson: Je veux juste m’asseoir au milieu [entre Rihanna et Nigella]. J’aime les femmes.

Graham Norton: Comment vas-tu ma chérie ? [en s’adressant à Rihanna]

Rihanna: Bien.

Graham Norton: Et que vas-tu nous chanter ce soir ?

Rihanna: « Hate that I Love You », mon nouveau single.

Graham Norton: C’est un tube, n’est-ce pas? Et je crois… Est-ce que je l’ai ? Oui, le voilà. Et il y a un album qui est également sorti ?

Rihanna: Oui. « Good Girl Gone Bad ».

Graham Norton: Et tu es aussi en tournée ?

Rihanna: Oui, je suis en tournée en Europe, au Royaume-Uni. Et nous terminons en ce moment la tournée au Royaume-Uni.

Graham Norton: Où vas-tu aller ensuite ?

Rihanna: Manchester.

Graham Norton: Bonne réponse. Je sais que c’est vrai.

Rihanna: Habituellement, je ne le sais pas. Mais on va tourner un DVD à Manchester donc… C’est seulement pour cette raison que je suis au courant.

Graham Norton: Oh ok…

Rihanna: Oui ! Nous serons tous les deux à Manchester, le même jour.

Graham Norton: Ça sent les ennuis ! Je pense que l’équipe de Rihanna va la garder loin [de toi. En parlant de Marilyn Manson]. Marilyn est triste ! Est-ce que je peux te dire que tu es absoluement magnifique ?

Rihanna: Merci beaucoup.

Graham Norton: Rihanna, tu vas chanter en premier. Ok ? Vas-y !

 

[Rihanna performe son tube « Hate That I Love You ». Vous pouvez visualiser la vidéo en cliquant ici.]

 

Graham Norton: Où est ton micro ? Ils l’ont déjà repris ?

Rihanna: Il est juste ici. [en montrant le micro fixé à sa robe]

Graham Norton: Non, non ! Le micro sensationnel.

Rihanna: Oh, je suis désolée…

Graham Norton: Ils l’ont déjà récupéré ?

Rihanna: Oui… Mais il revient, ne t’inquiètes pas.

Graham Norton: Tu connaissais le micro étincelant ? [en s’adressant à Marilyn] Oh, le voilà… Merci ! Il est vrai ?

Rihanna: Hum… Ce ne sont pas de vraies pierres.

Graham Norton: C’est de l’or vrai, n’est-ce pas ?

Rihanna: Pas du tout !

Graham Norton: C’est juste de la merde ! Je pensais que ça valait des milliers de dollars.

Rihanna: Mais c’est le cas.

Graham Norton: Mais bien sûr, ce sont des dollars… [ironiquement]

Rihanna: C’est le cas mais… c’est marrant ! [en réagissant à la blague de Graham Norton, que je n’ai toujours pas comprise… désolé !]

Graham Norton: Merci Rihanna. Donc sérieusement, ce sont des pierres semi-précieuses ?

Rihanna: Non, elles ne le sont pas.

Graham Norton: Des pierres précieuses ?

Rihanna: Elles ont été créées pour paraitre étincelantes.

Graham Noton: Tu ne te serais pas fais arnaquer en achetant ce micro ?

Rihanna: Non… Tu vois, ce n’a aucun sens de dépenser beaucoup d’argent pour fabriquer ce genre de micro. Ces pierres peuvent tomber…

Graham Norton: Ooohhh ok… Mais en attendant, c’est très joli.

Rihanna: Merci.

Graham Norton: Qu’est ce que ça dit ? « Bad Gal »?

Rihanna: « Bad Gal »… Cela veut dire que je suis une “Bad Girl” [“une mauvaise fille” en français].

Graham Norton: Vraiment ?

 

[Il l’invente ensuite à rejoindre les autres pour enregistrer la messagerie du téléphone d’une spectatrice.]