Réseaux sociaux
Up

Galerie

Interview avec « Esquire »

AccueilDossiersInterviews2011

Rihanna a été élue la femme la plus sexy du monde par le célèbre magazine américain « Esquire » en octobre 2011. A cette occasion, une interview et un photoshoot ont été révélés, que vous pourrez trouver sur le site Internet du magazine « Esquire« . Retrouvez la version française de l’interview où vous découvrirez une Rihanna toute en confidences sur sa tournée actuelle.


Je t’ai brièvement rencontrée dans les coulisses. Je ne sais pas si tu t’en rappelles.

Ouais, juste avant que je ne sorte.


C’était une scène plutôt fascinante. Il y avait tes gardes du corps, tes danseurs, et des dizaines de personnes qui semblaient n’avoir rien à faire. J’ai vu Jay-Z entrer de manière dérobée dans ta loge.

J’étais en train de sortir quand il est entré. Il m’a dit « Yo ! ». J’avais mon thé dans une main, et ma boisson dans l’autre.


Tu bois les deux en même temps ?

L’une est du thé, et l’autre, c’est un shot. D’ordinaire, j’aime bien les alcools forts – comme le cognac ou le whisky – mais ça contient énormément de sucre et j’ai des séances photo qui arrivent … donc j’ai dû changer et prendre de la vodka.


Est-ce que tu vis dans ton bus au cours de ta tournée ?

Je déteste aller dans des hôtels quand je suis en tournée. J’aime bien rester dans le bus. Je peux dormir, je peux me doucher, je peux me détendre sur le lieu où l’on est, chaque jour. J’effectue des mises au point. J’ai une coach sportive. Donc, elle m’entraîne partout et chaque fois que c’est possible. Faire des tournées met mon métabolisme en désordre. Donc il faut que je sois stricte avec moi-même.


Que manges-tu quand tu es en tournée ?

Je suis vraiment bornée en matière d’alimentation. Je n’aime pas essayer de nouvelles choses. Quand j’étais aux Etats-Unis, il y avait énormément de cultures et de choses différentes à goûter. Il y a plein de choses que je n’ai pas goûté. Comme les calmars ? Jay-Z devait m’en faire manger. On a ces trucs appelés « les tests de goût du mardi » ou « les nouveaux goûts du vendredi » ou encore « les produits remplaçants du samedi ».


Que se passe-t-il dans ta loge juste avant un show ?

Je prends des pastilles pour la gorge, je prépare ma voix en fumant, je me maquille. Je contacte mon coach vocal par Skype, on s’assied autour de ma table à maquillage et nous faisons des échauffements pendant une demi-heure. Ensuite, Jen, mon assistante personnelle, m’apporte un shot qu’elle dilue avec un petit quelque chose pour que ce ne soit pas trop fort, comme du jus d’orange, du soda ou de la limonade.


Pourquoi prends-tu ce shot ?

Il faut que je le prenne. Je le prends très sérieusement, parce qu’il y a toujours un certain niveau d’anxiété. Je pense trop à tout quand ça a un rapport avec mon travail. La boisson apaise mes nerfs. Je la sirote en même temps que je regarde la première partie du concert depuis ma loge. Parfois, je me rends même dans le public. J’enfile un très grand sweatshirt, et je me faufile là-bas.


Quelqu’un t’a-t-il déjà reconnue quand tu étais dans le public ?

Parfois, mais je suis trop étroitement surveillée pour qu’ils puissent perdre les pédales. S’ils me touchent, quelqu’un les remet en place. La dernière fois que je suis allée dans le public, j’ai jeté un soutien-gorge sur scène.


Celui que tu portais ?

Mon Dieu, non ! Tu es fou ? Nous avons cherché la fille avec les plus grosses fesses ainsi que la fille avec la plus grosse poitrine, nous avons pris leur culotte et leur soutien-gorge et nous les avons jetés sur la scène.


Quand tu sors de ta loge, tu portes une tenue. C’est une tenue impressionnante. Comment appelles-tu ça ?

J’aime, c’est un deux pièces. Un Swarovski.


Les cristaux ?

Svarovski nous a envoyé presque un millier de cristaux; donc Tom Binns, un artiste, a commencé à les assembler et à les peindre. Car ils étaient tous brillants.


C’est une technique intéressante que de peindre des cristaux.

Il est connu pour ça.


Il y avait un grand groupe de prières juste avant que tu n’entres sur scène. Et ensuite un chant.

« Où sommes-nous, où sommes-nous, où sommes-nous ». Je dois entendre le nom du lieu fortement juste avant que je sorte.


Que se passe-t-il juste avant que tu n’entres sur scène ?

Je dis « House » et les lumières s’éteignent. Je garde la tête baissée. J’écoute la musique, et je sais qu’il ne me reste qu’une douzaine de secondes pour aller à l’intérieur de la cage, boire mon eau, finir mon alcool et vérifier mon micro. Ensuite, j’ai environ trois secondes où je me mets à prier, une fois encore, pour moi et pour le public. Je prie toujours pour la foule.

Il n’y a rien que tu voudrais savoir sur ce qui se passe sur scène ?


Quand tu choisis un type dans le public pour lui faire une lapdance, sais-tu déjà qui cela va être ?

Ce n’est jamais prédéterminé.


Qui est le meilleur candidat ?

Je choisis n’importe quelle personne qui ne se prenne pas trop au sérieux ou qui ne serait pas trop embarrassée à propos de ça, comme ces hommes matures, c’est hilarant. Au début, ça ne devait être que des filles. Et puis, un soir, j’ai fait monter un type gay et ensuite j’ai commencé à faire monter des mecs hétéro. Puis, j’ai commencé à faire monter des hommes hétéro un peu plus âgés. Est-ce que tu as vu celui qui devenait beaucoup trop à l’aise ?


Dans quelle ville ?

Je ne me souviens plus de la ville, mais je souviens de ce à quoi il ressemblait.


Que s’est-il passé ?

Il devenait juste excité.


Comme lui.

On a les photos !


Que fais-tu juste après que tu as quitté la scène ?

Mes amis et moi, nous crions, sautons partout et courons dans la loge. Ensuite, je suis en collants et rien d’autre pendant une demi-heure.


Après le show, l’énergie dans les coulisses est incroyable.

Ca a beaucoup à voir avec le public. Son énergie est indéniable. Tu quittes la scène, et tu as l’impression de rire et de pleurer en même temps. Il est difficile de s’arrêter complètement quand tu quittes la scène.


Quand j’étais dans les coulisses lors du show à Long Island, je tentais de venir à l’intérieur pour te dire bonjour, et j’ai ensuite vu Heidi Klum debout à l’extérieur de ta loge avec ses enfants. C’était comme s’ils faisaient la queue pour aller voir le Président.

Aww.


Kanye souriait, tout le monde était excité, tout le monde frappait dans ses mains et se donnait des tapes dans le dos. Ils n’étaient peut-être pas sur scène, mais ils faisaient partie de tout ça. C’était viscéral.

Merci.